Pascal Krieger Sensei

Pascal Krieger n'a jamais pratiqué le Kyudo. Mais il fait partie du cercle restreint des occidentaux qui, partis du Judo, ont le mieux pénétré  le monde du Kobudo, les arts martiaux traditionnels japonais. Et quand il en parle c'est le plus souvent un pinceau à la main où tout son corps s'exprime depuis les hanches, le Hara. Il compte parmi les très rares véritables Sensei que j'ai eu la chance de fréquenter en Europe, ceux qui vivent ce qu'ils disent.

1982 : La section Kyudo du Shung Do Kwan Budo de Genève reçoit un Renshi 6ème Dan de Kyudo, Monsieur Tanaka. Pascal Krieger,

tout à gauche de la photo, est un précieux traducteur.

Depuis notre enfance nos maîtres d'école nous ont expliqué que “copier, c'est mal !“. Un artiste qui ne rompt pas catégoriquement avec tout ce qui l'a précédé ne sera jamais reconnu, au mieux on dira qu'il est un bon artisan. Le plagia est un délit. Pascal, pour avoir des milliers de fois, que dis-je, des millions de fois retracé par imitation les modèles calligraphiés par ses Maîtres a reçu en 2008 de l'Empereur du Japon “l'Ordre du Soleil Levant, à bandes or et argent“.

En 36 ans de pratique du Kyudo je ne peux compter le nombre de flèches que j'ai tiré, toujours dans le souci d'imiter les  Sensei qui avaient tenté de me transmettre ce qu'intuitivement je pressentais être de précieux trésors. Mais si rien ne remplace la pratique concrète d'une discipline, notre corps ne peut être séparé de notre esprit. Pascal Krieger a nourri ma pratique et ma connaissance du Budo, et donc du Kyudo, dès mon arrivée en 1982 dans ce Dojo, le Shung Do Kwan de Genève. Pour ceux qui voudraient mieux connaître son parcours voici le lien de la Fédération Européenne de Jodo avec sa biographie :

 

http://www.fej.ch/fr/ens-pkrieger.htm

mai 2011 : lors d'un stage de Kyudo au Shung Do Kwan Pascal vient avec ses pinceaux nous parler du Budo.

Au premier plan le caractère “Do“, la Voie, calligraphié dans 3 styles différents.

Pendant 12 ans j'ai suivi les cours de calligraphie japonaise de Pascal. Toutes les maximes étudiées avec le pinceau avaient un rapport étroit avec les arts martiaux japonais, le Budo. Et c'est donc baigné de l'odeur de l'encre, dans un mouvement du corps partant toujours des hanches que je m'imprégnais de ces phrases incroyablement chargées de sens et prometteuses de découvertes à venir pour le petit débutant de Kyudo.

 

Je ne pouvais mieux exprimer ma reconnaissance pour ces 12 années qu'en citant un extrait de la préface écrite par son Maître Kuroda Sensei pour le premier livre de Pascal, publié en français et en anglais sur le Jodo, la Voie du Bâton.

Je crois que c'est en 1969 que tu es venu à mes cours pour la première fois. Très ouvert et persévérant, ne rechignant pas devant l'effort, tu étais comme un sol asséché ne demandant qu'à boire. Et c'est tout naturellement que tu absorbais le moindre détail, l'œil brillant, le front en sueur, que ce soit dans le préau étouffant d'une école pendant les grandes chaleurs, ou sur le plancher glacé du Dojo.

En Budo tout particulièrement, il est nécessaire d'avoir une vision du monde aussi bien dans sa globalité que dans ses détails les plus infimes. Nietzsche souligne avec force que “La vraie Grandeur est celle qui montre la Voie“. En effet, ce n'est pas seulement l'étude de la voie du bâton qui est importante mais encore et surtout, la recherche du Do (la Voie) dans son aspect le plus global.

On pourrait définir cette Voie comme la sublimation de l'esprit de la quête d'une paix véritable qui ne contienne pas déjà les germes d'une folie meurtrière. Et si l'on croit que cette Voie mène réellement à un monde sans guerre, il faut consacrer la totalité de nos efforts à l'étude du Jodo parallèlement à l'acquisition d'une connaissance “universelle".

 

Kuroda Sensei

23 novembre 1986

Kuroda lchitarô Sensei,

Kendo 8e Dan, Jôdo Hanshi, Iaido 7e Dan,

Shodô (calligraphie) Shihan

Par le caractère universel des enseignements transmis par Pascal Krieger, pour la clarté et la pertinence de sa manière de les exprimer, ma modeste ambition est simplement de m'en inspirer. En le citant je me permettrai parfois de replacer son expertise dans une perspective propre au Kyudo. Mais le pratiquant de la Voie de l'Arc  saura, je l'espère, s'imprégner de la portée universelle des paroles de Pascal Krieger, généreux héritage de générations d'êtres humains extraordinaires qui nous ont précédés. Il serait vain de chercher à paraphraser ce qui a déjà été dit avec tant de justesse. C'est donc avec son accord et son soutien que je souhaite redevenir le “méchant petit copieur“.

 

Erick Moisy

Le 12 octobre 2018

Derrière nous la calligraphie de la section Kyudo du SDK

Michi ni Kokorozashi / Quand il y a une volonté, il y a un chemin

Bibliographie © Pascal Krieger

Jodô, la voie du bâton

1989 — ISBN 2-95003214-0-2

Ten Jin Chi ou une approche calligraphique du Budô

2005 — ISBN 2-95032114-1-0

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now